Quelle est la fiscalité qui s’applique à l’assurance-vie en 2021 ?

la fiscalité

Publié le : 01 mars 20214 mins de lecture

L’assurance vie constitue un produit d’épargne ouvert à tout le monde. Par ailleurs, cette dernière ne garantit pas un versement de capital dans le cadre d’un décès. Ainsi, l’assuré se constitue une épargne selon ses moyens et ses désirs et peut en disposer à sa guise. Cependant, s’il arrive quelque chose à l’assuré, son capital sera transféré à la personne de son choix selon les conditions de fiscalité. Dans cette optique, il y est important de connaitre la fiscalité qui s’applique à l’assurance vie en 2021.

Les principes de fiscalité hors rachat et hors succession

assurance vieÀ l’heure actuelle, l’assurance vie reste le placement de sécurité préféré par les français. Par ailleurs, il faut noter que sa fiscalité avantageuse est son premier atout. Il faut toutefois souligner que les règles de fiscalité de l’assurance vie ne sont pas évidentes que ce soit dans le cadre d’un rachat ou bien en matière de transmission. S’agissant d’une enveloppe fiscale, l’impôt sur l’assurance vie reste très favorable. Concrètement, chaque version effectuée sur le contrat fait naître des intérêts ou bien des plus-values. Tant que l’assuré n’effectue pas de retrait, les gains sur l’assurance vie ne sont pas fiscalisés. En principe, tant que les gains restent sur le contrat d’assurance vie ou bien non assujettit à un transfert ou à un rachat, ces derniers ne sont pas imposés. Ainsi, la la fiscalité de l’assurance-vie n’intervient que dans le cadre d’un rachat.

Une fiscalité dépendante de l’âge du contrat en cas de rachat

En matière d’assurance vie, le terme de rachat est assimilable à un retrait. Mais il importe de se demander comment fonctionne une assurance vie ? Pour une assurance vie, les opérations vont générer le prélèvement des impôts sur l’assurance. Les impôts sur l’assurance vie seront faits par un prélèvement forfaitaire unique pour les souscriptions après 2017. Par ailleurs, les prélèvements fiscaux seront au choix pour les contrats souscrits avant 2017. En 2021, ces principes de la fiscalité restent les même sauf pour les dispositions apportés par la loi de finance 2018. Il faut cependant souligner que la fiscalité de l’assurance est entièrement dépendante de l’âge du contrat en question. Alors, les impôts sur l’assurance vie sont uniquement prélevés sur les intérêts cumulés jusqu’à la date du rachat.

La fiscalité en cas de décès

Souscrire à une assurance vie constitue une véritable occasion de faire des investissements sur le long terme. Aussi, ce dernier peut faire sortir l’assuré d’une rente viagère. En 2021, la fiscalité l’assurance vie est entièrement dépendante de la date de versement et du montant cumulé. Modifiés par la loi de finance 2020, les impôts sur l’assurance vie prennent un cas un peu plus spécifique dans le cadre d’un décès. Pour une souscription faite à partir du 13 octobre 1998, le prélèvement des impôts se fera selon la date et le capital cumulé. Cependant, les sommes versées au conjoint ou bien aux successeurs du défunt sont exonérées d’impôts. Pour mieux comprendre cette disposition, il faudra bien analyser la date de versement, le montant et calculer l’impôt prélevé sur l’assurance.

Plan du site