Assurance auto-entrepreneur RCP : qu’est-ce que c’est ?

Publié le : 30 août 20215 mins de lecture

Obligatoire pour certaines professions et recommandée pour d’autres, l’assurance auto-entrepreneur RCP permet aux travailleurs non salariés de couvrir les dommages qu’ils pourraient causer dans le cadre de leur profession. Pensez-vous que votre activité comporte des risques qui nécessitent une couverture ? Comme ce n’est pas toujours évident de le déterminer, nous faisons le point.

Une assurance auto-entrepreneur, pour quoi faire ?

Dans le cadre de l’exercice de son activité, le micro-entrepreneur est seul responsable des dommages qu’il peut causer, et ce de manière illimitée. S’il était salarié, ce serait son entreprise qui endosserait la responsabilité. Mais avec une entreprise individuelle, l’autoentrepreneur se doit de réparer ce qu’il a endommagé. Et dans certains cas de figure, les sommes engagées peuvent être très importantes et mettre en péril aussi bien son entreprise que son patrimoine personnel.

Le risque est donc grand et pourtant, selon l’Agence France Entrepreneur et la Française de l’Assurance, seulement 2 millions d’entreprises, sur les 4 millions que la France compte, seraient assurés

Pour les petites structures à la trésorerie fragile, mieux vaut souscrire une assurance auto-entrepreneur pour limiter considérablement ce genre de risques financiers. Cette couverture n’empêchera pas la responsabilité de l’indépendant d’être engagée mais ils n’aura pas à en supporter les conséquences. C’est une garantie souvent indispensable pour travailler plus sereinement et mettre à l’abri ses biens personnels qui, en cas de litige, pourraient être saisis.

Assurance auto-entrepreneur, pour quelle profession est-ce obligatoire ?

Travailler dans le milieu de la santé ou être graphiste en freelance sont deux métiers qui ne comportent pas les mêmes risques. C’est pour cette raison que certaines professions dites « réglementées », parce que plus à même de causer des dommages, se voient dans l’obligation de souscrire une assurance auto-entrepreneur.

Une assurance RC pro est donc imposée par la loi pour les personnes exerçant notamment dans les secteurs suivants :

• BTP

• Habitat

• Santé et bien-être

• Transport

• Automobile

• Assurance

• Finance

• Sport, loisirs et culture…

Si vous doutez de la qualification de votre profession, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre Chambre des métiers ou CFE pour faire le point.

Comment déterminer si vous avez besoin d’une assurance auto-entrepreneur ?

Même si votre profession n’est pas règlementée, opter pour une assurance auto-entrepreneur peut être recommandée. D’ailleurs, sachez que certains clients apprécient ce genre de protection et seront donc plus enclins à signer un contrat commercial avec vous. Cela étant dit, avant de vous interroger sur quelle assurance RC Pro souscrire, prenez le temps de vous interroger sur votre activité :

• Quels risques comportent votre activité ?

• Pouvez-vous endommager les biens d’un client ?

• Dans quel cas un client peut-il se retourner contre vous et porter l’affaire devant un tribunal ?

• Avez-vous une trésorerie suffisante pour endosser le coût des dommages causés ?

Les réponses à ces questions devraient vous permettre d’identifier si une assurance auto-entrepreneur est un indispensable pour vous.

Quelle couverture attendre d’une assurance auto-entrepreneur ?

Prenons l’exemple de l’assurance autoentrepeneur d’Assurup pour faire le point sur votre niveau de protection. Cette formule d’assurance va couvrir les dommages que vous pouvez causer à un tiers qu’ils soient :

• Corporels : chute, blessure…

• Matériels : incendie dans des locaux professionnels, dégradation de matériel…

• Immatériels : perte de données informatiques, divulgation de données sensibles….

Bien-sûr, ces derniers doivent être engendrés de manière involontaire et uniquement dans le cadre de votre activité professionnelle.

A ces couvertures de base, vous pouvez ajouter diverses options comme la garantie décennale pour le BTP (jusqu’à 10 ans après les travaux) ou la protection juridique pour tout type d’activité (elle fonctionne aussi bien pour des procédures de défense que d’attaque).

Quel est le coût d’une assurance auto-entrepreneur ?

Sachez que l’assurance RC pro pour les micro-entrepreneurs est bien moins chère que pour les entreprises de grande taille, comptez de 100 à 200 € par an. Ce prix varie en fonction des options souscrites mais aussi de :

• Votre type d’activité (toutes les professions n’encourent les mêmes risques)

• Votre chiffre d’affaires

Assurance local professionnel, assurance perte d’exploitation, multirisque professionnel ou encore assurance déplacement… D’autres typologies d’assurance peuvent s’avérer utiles pour exercer en toute sérénité. Prenez le temps de faire le point avec votre assureur afin de choisir la meilleure option.

Plan du site